Exigeons la fermeture de Fessenheim !

Publié le par Batiste

Je reproduis ci-dessous un texte appelant à sortir du nucléaire, publié hier sur le site du PG25. Il reprend  les propositions du Parti de Gauche sur le sujet et appelle à participer au rassemblement inter-frontalier qui aura lieu le dimanche 10 avril 2011 sur l'île du Rhin, non loin de la centrale de Fesssenheim. Un car au départ de Besançon fera le trajet pour se rendre sur place, je serai bien évidemment de la partie...

 

 

Exigeons la fermeture de Fessenheim !

http://lesitedumexicain.free.fr/blog/nucleaire/nucleaire_planification.png

La catastrophe nucléaire de Fukushima est une tragédie pour tous les peuples du monde. Le Parti de Gauche apporte son entière solidarité au peuple japonais. Déjà durement touchée par une catastrophe naturelle, la population est maintenant victime d'un désastre nucléaire. D’ores et déjà, la contamination radioactive atteint une vaste région du Japon et pourrait se propager au-delà. Face à la gravité de la menace, le monde entier retient son souffle... Cette situation dramatique nous rappelle douloureusement les dangers que comporte l'utilisation de l'énergie nucléaire. Il semble absolument nécessaire d'en tirer des enseignements.

 

La catastrophe que vit le Japon est une preuve concrète du danger que fait courir la course au profit et au tout marché. L'énergie n'est pas une marchandise comme les autres : le fait de pouvoir y accéder constitue un droit fondamental. Aujourd'hui le pétrole, le nucléaire et désormais les huiles et gaz de schiste aiguisent les appétits des financiers, au mépris de la démocratie, de la sécurité des populations et de l'environnement. En Franche, la privatisation de la filière nucléaire et la force de ses lobbies industriels ont fait de l'énergie un secteur marchand. Or le capitalisme et la recherche de profits qu'il induit sont incompatibles avec l'écologie et le bien commun !

 

En France, le choix du nucléaire n'a fait l'objet d'aucun débat réellement démocratique. La plus ancienne de nos centrales, Fessenheim, se trouve dans une zone à risque sismique... Et pourtant, les autorités françaises sont sur le point d'autoriser la prolongation de sa durée de vie pour dix années supplémentaires ! Parce que nous n'avons pas été consulté(e)s, parce que nous sommes tou(te)s concerné(e)s et parce que les risques que représente l'utilisation de ce type d'énergie sont inacceptables, exigeons la fermeture de Fessenheim, ainsi que l'organisation d'un référendum sur le nucléaire !


Soutenant activement toutes les initiatives allant dans ce sens, le Parti de Gauche appelle à participer au rassemblement inter-frontalier du dimanche 10 avril 2011, qui aura lieu sur l'île du Rhin (Alsace) à 14h. Afin de renforcer cette manifestation "pour un avenir sans énergie nucléaire", un car partira de Besançon le matin à 10h, parking Battant, à l'initiative du groupe antinucléaire de Besançon, avec le soutien notamment du Parti de Gauche. Cliquez ici pour de plus amples informations.

 

 

Le Parti de Gauche appelle à la sortie progressive du nucléaire par la planification écologique. Dans un triple contexte de pénurie croissante des ressources fossiles (pétrole, gaz, etc.), de risques inacceptables du nucléaire, et de nécessité de réduction des émissions des gaz à effet de serre, les alternatives existent. Elles s'appuient sur la réduction de nos consommations, par la sobriété et l'efficacité énergétique, et sur le développement des énergies renouvelables (éoliennes, solaire, géothermie…). Cette transition énergétique est inéluctable, ses modalités et sa planification nécessitent la tenue d'un grand débat citoyen. Elle ne peut se faire sans l’intervention de l’Etat, seul garant de l’intérêt général et du temps long que cette transition énergétique nécessite.

 

Nous demandons immédiatement :
- la fermeture de la centrale de Fessenheim et de tous les réacteurs ayant atteint ou dépassé les 30 ans de fonctionnement ;
- un audit public sur les risques sismiques liés aux centrales françaises et au centre de recherches nucléaires ITER à Cadarache ;
- l'arrêt de tous les projets nucléaires de type EPR ;
- un moratoire sur tous les centres de stockage des déchets nucléaires ;
- l'organisation d'un grand débat public suivi d'un référendum portant sur la question de notre production énergétique ;
- la création d'un service public unifié de l'énergie, secteur qui doit être placé hors marché. C’est la seule solution pour mettre en oeuvre la sortie progressive et maîtrisée du nucléaire, la diminution du recours aux énergies fossiles et la réorientation des recherches vers le développement d’énergies alternatives dont la Géothermie ;
- la sortie du traité de Lisbonne qui impose la mise en concurrence et la privatisation de l’énergie.

 

 

Télécharger le tract du Parti de Gauche sur le nucléaire :

 

http://www.lepartidegauche.fr/images/stories/tracts/tract-nucleaire.jpg

Publié dans Politique

Commenter cet article