Cantonales 2011 dans le Doubs : les étranges affiches sécuritaires du PS

Publié le par Batiste

Ce n'était pas voulu, mais j'y suis poussé par le hasard des circonstances : j'entame donc, avec ce billet et le précédent, une série d'articles consacrés aux racolages électoraux de tout poil... qui risquent de pulluler d'ici l'année prochaine ! Pour les critiques de sondage, je préfère passer la main : Marine et DSK ça n'est pas trop ma tasse de thé ! Ras-le-bol de ces éditorialistes, de ces chroniqueurs et autres journaleux spécialistes de la dépolitisation, qui passent des heures à disserter sur d'hypothétiques scores, d'hypothétiques candidats, sans que jamais il ne soit question ni du contenu, ni de la pertinence  des propositions faites par ces derniers... A croire que les électeurs s'intéressent plus aux vies privées et aux couleurs de cravates qu'aux programmes ! Marine est-elle la fille de son père ?  Et Dominique quittera-t-il le "Effemaï" pour faire plaisir aux "instituts" sondagiers ? (ça fait plus d'un an qu'ils réclament son retour, et ils le font avec une telle insistance que ça en devient presque touchant). Bref, le genre de sujet qui passionne dans les chaumières, et qui présente l'avantage, pour les éditorialistes et autres interviewers, de ne pas avoir à trop se creuser la cervelle en préparant leurs émissions : ouvrez la vanne des sondages et les thèmes et questions coulent de source. Plus besoin de s'emmerder à parler des choses concrètes de la vraie vie, qui sont si ennuyeuses ! Pour divertir, rien de tel qu'une bonne fiction, pas vrai ? Le seul problème, c'est que tous ces gens ont oublié que la politique ce n'est pas (que) de la mise en scène et du spectacle...

 

Mais revenons à nos caméléons : après Joyandet et sa vraie fausse conversion écologiste, cette fois, c'est au Parti "Socialiste" de chercher à brouiller les pistes en pleine période électorale. En ce moment, dans le canton de Besançon Nord-Ouest — où mes camarades bataillent depuis des mois pour faire connaître le programme de rupture que proposent ensemble le Parti de Gauche, le PCF et les Alternatifs, soutenus par le NPA —, le candidat du PS, Vincent Fuster, qui est conseiller général sortant, a visiblement décidé de compenser la (regrettable) absence du Front National en axant sa campagne d'affichage sur le thème de l'insécurité, comme en témoigne cette photo prise la semaine dernière :

 

http://lesitedumexicain.free.fr/blog/fuster/affiche.jpg

 

N'étant pas sur place je n'ai pas vu cette affiche de mes propres yeux, mais j'ai pu déterminer qu'il ne s'agissait pas d'une campagne d'affichage locale, grâce à une rapide recherche sur la toile. En fait, cette affiche peut être téléchargée sur le site du PS, elle fait partie d'une campagne destinée à récupérer des électeurs de Sarkozy (voire plus si affinité), incluant le spot publicitaire ci-dessous (totalement risible), ainsi que d'autres vidéos, qui contiennent des propositions riches et nombreuses... dont le tour est visiblement fait en 1 minute 30.

 

 

 

 

 

Le rapport entre l'insécurité et les compétences du Conseil Général ? Personnellement, j'avoue avoir du mal à l'établir. Mais en même temps je ne suis pas spécialiste de ces questions, n'étant pas moi-même conseiller général sortant ! Le plus marrant, dans tout ça, c'est que l'impact sur l'affiche du PS, dans le contexte de Besançon, me fait penser à la terrible malveillance dont est victime le pauvre JC Decaux, décorateur urbain et grand philanthrope (les parcmètres sur deux roues, c'est lui !), dont les magnifiques panneaux publicitaires sont régulièrement — voire quasi systématiquement — saccagés dans notre belle ville, au grand dam des journalistes comme de la mairie dite "socialiste"... Une mairie qui s'est d'ailleurs récemment illustrée en procédant en plein hiver à l'expulsion de "squatters" pacifistes qui avaient transformé un immeuble inoccupé en lieu d'éducation populaire... Que le PS change de nom, ou bien qu'il révise les fondamentaux du socialisme, mais vivement qu'il mette fin à cette comédie !

 

 

N.B. : Sur l'affiche du PS, il est écrit en petit : « Le PS propose de renforcer la présence des forces de sécurité sur tout le territoire de la République, en particulier dans les zones prioritaires, de donner les moyens à la justice de sanctionner rapidement, systématiquement et de manière proportionnée les actes de délinquance, de mettre en place des dispositifs innovants pour lutter contre les nuisances de voisinage et d’améliorer l’accueil et la protection des victimes ». Comme sur les publicités pour jus de fruits dernier cri, il est possible d'y scanner une petite puce, qui permet de consulter le site du PS sur son machin-SmartPhone©. Une bonne raison de plus pour ne pas me mettre au téléphone portable !

Publié dans Politique, Franche-Comté

Commenter cet article

des pas perdus 29/03/2011 17:55



Incroyable affiche... Hormis le logo, ce qui démontre combien certains ont perdu leur boussole au PS.